Source : http://www.fxgpariscaraibe.com/article-talents-guadeloupe-64640863.html

Talents de Guadeloupe, le meilleur du zouk


Après la nouvelle scène kreyol, vendredi, le Casino de Paris accueillait samedi, le meilleur du zouk. V-Ro et Patrice Uhlmann ont assuré avec brio le chauffage de la salle, mais tout le monde attendait Jean-Michel Rotin qui signait là son grand retour depuis le Bataclan, l’an passé.

Patrice Uhlmann a toutefois su bien occuper l’espace avant de lui céder la place, notamment dans un duo époustouflant avec Lucile Kancel, et un autre, très applaudi avec Fred Deshayes qui est venu chanter Kadans a péyi la. Il a ensuite déclamé son hymne à Marie-Galante.

Dans le public, Firmine Richard, Joby Valente (dont on attend la sortie d’un single, à la fin du mois), le slameur Ti Malo, Erik, Luc Saint-Eloy et encore Sir Wesley officiel, le protégé de Jean-Miche Rotin. Sur scène, pour accompagner les trois artistes, Stéphane Castry, chef d’orchestre et bassiste, et son complice Yann Negrit à la guitare ont balancé un sacré groove. Avec eux, le percussionniste Olivier Juste, Marcha et Nayombé aux chœurs, Didier Davidas, Grégory Louis et encore le clavier de Patrice Uhlmann (et réalisateur de son album) Dave Martial. Jean-Michel Rotin, malgré la prestation très envolée d’Uhlmann, a su enflammer la salle qui a réagi, presque hystériquement, dès lors que résonnaient les notes de Lè ou love, Tourbillon ou Cigarette…. Seule ombre au tableau : dans le hall du Casino de Paris, Me Solitude, conseil de Jean-Michel Rotin, attendait la fin du show pour défendre les intérêts de son client. Jean-Michel Rotin n’a pas apprécié d’apprendre à quatre jours du concert qu’Aztec Musique, le producteur, avait passé un contrat avec une société de production pour capter le show. Pierre Samba, le manager de Soft, très zen, a conseillé à Jean-Michel  de « ne pas se prendre la tête », ajoutant : « Un DVD, ça ne rapporte rien d’autre que de l’image… » Au pire, ça ne sera pas diffusé !

FXG (agence de presse GHM)


Le concert en images (photos Regis Durand de Girard)

Stéphane Castry, Patrice Uhlmann et Yann Negrit

Jean-Michel Rotin on stage

Patrice Uhlmann

JJean-Michel Rotin dans la salle avec Firmine Richard

JJean-Michel Rotin nous promet une grande scène en 2011

 

Lire aussi :

Les talents de Guadeloupe : reportage et photos du concert – Le meilleur de la nouvelle scène créole au Casino de Paris

Talents de Guadeloupe : ITW Jean-Michel Rotin